Performances des appareils classiques de production de chauffage

Mais tout le monde n’a pas l’opportunité de mettre en place du solaire, du bois-énergie ou une PAC. C’est d’autant plus vrai en appartement. Quelles sont donc les meilleures alternatives ?

Gaz ou fuel ?

Très usité en France, le gaz reste l’énergie la moins coûteuse (mais pour combien de temps ?). S’il est difficile de juger son impact environnemental global en termes d’émissions polluantes par rapport au fuel (de son extraction à sa distribution, en passant par le transport et le stockage), il est certain que sa combustion est moins polluante que le fuel – mieux vaut donc privilégier cette source.

La chaudière basse température

Devenu plus compact au fil des ans tout en bénéficiant d’une meilleure isolation, ce type d’appareil offre déjà un bon rendement (économies d’énergie de 12 à 15% par rapport à une chaudière classique). Comme son nom l’indique, il fonctionne à basse température (la diffusion de chaleur est mieux optimisée).

Couplés à des systèmes de chauffage rayonnant (type radiateur à chaleur douce ou plancher chauffant – voir ci-après), ces appareils offrent un confort thermique appréciable. De surcroît, le brûleur est moins polluant que sur les chaudières standards, ce qui contribue un peu plus à réduire leur impact environnemental.

Côté coût de l’installation, il faut compter entre 2000 et 4000 €, cet appareil ne bénéficiant plus du crédit d’impôt. Il est donc beaucoup plus avantageux d’acheter une chaudière à condensation.

La chaudière à condensation

Dans les systèmes classiques, ce type de chaudière représente la meilleure alternative, avec des rendements qui peuvent dépasser 100%, grâce à leur capacité à condenser la vapeur d’eau des gaz de combustion. Cela représente une économie d’énergie de près de 30 % par rapport à un modèle classique !

En condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion, l’énergie récupérée génère une économie notable de combustible et moins de gaz à effet de serre. Notez qu’il faut prévoir un raccordement au réseau d’eaux usées. De même que les chaudières à basse température, il convient d’installer ce type de chaudière avec un système de diffusion du chauffage à rayonnement. Le coût d’installation varie énormément suivant la puissance, comptez entre 4000 et 10000 € (crédit d’impôt de 25 ou 40 % selon les cas ).

Bien entretenir son matériel

Un matériel bien entretenu optimise ses performances et prolonge sa durée de vie. Assurez-vous que la visite annuelle est effectuée (un contrat d’entretien est obligatoire). Savez-vous qu’un appareil mal entretenu, ce sont 8 à 12% d’énergie consommée en plus ?